Amélie a testé pour vous … le dentiste au Vietnam !

C’était son pire cauchemar, ce qu’elle redoutait le plus… devoir consulter un dentiste à l’autre bout du monde. Un check-up complet et quelques travaux de fond avant le grand départ n’auront malheureusement pas suffi à l’en prévenir. À peine étions-nous arrivés au Vietnam qu’une dent récalcitrante a commencé à se manifester. La trousse à pharmacie a été ouverte pour la première fois, les Doliprane et antibiotiques appelés à la rescousse pour essayer d’enrayer l’infection. Mais au bout d’une semaine, il a fallu se résoudre à l’impensable : consulter un dentiste au Vietnam.

Nous avons d’abord contacté Europe Assistance pour connaître les démarches à effectuer afin de bénéficier du remboursement des frais médicaux. Rien de particulier en réalité, il suffit d’ouvrir un dossier à son nom avec eux, de les prévenir des soins requis et de leur transmettre ensuite le rapport médical justifiant la dépense engagée en urgence. Passée la franchise de 50 €, ils complètent le remboursement de la sécurité sociale, décompte à l’appui.

Rendez-vous est donc pris à Da Nang dans un cabinet recommandé par les expatriés (nous découvrons à cette occasion que le Vietnam est une destination de tourisme dentaire particulièrement courue). Le diagnostic tombe, radical et sans appel. Infection sous une couronne, il faut tout enlever.

Résignée, quoique terrorisée, Amélie accepte de se séparer d’une de ses quenottes et programme l’intervention deux jours plus tard. C’est toute tremblotante qu’elle se rendra au rendez-vous. L’opération est rapide, l’extraction ne laisse aucun doute : la dent sanguinolente repose sur la tablette du dentiste. Amélie n’aura pas le courage de répondre par l’affirmative à la question « Voulez-vous la garder ? ». Elle laissera une dent en souvenir au Vietnam.