Julien a testé pour vous… le coiffeur au Cambodge

Après un mois de voyage, les oreilles presque entièrement cachées par ses cheveux, Julien a dû se résigner à aller chez le coiffeur. Rien de plus facile à Siem Reap ! Les salons courent les rues, pas besoin de prendre rendez-vous !

C’est après une bonne sieste, requinqué, que Julien franchit le pas de la porte. Immédiatement, on lui enfile une grande blouse, on l’installe face au miroir et avant même qu’il ait pu terminer sa phrase « Not too short, pleaaase », la tondeuse est enclenchée…

Le coiffeur ne connaît pas un mot d’anglais et a décidé de laisser parler son esprit créatif, enfin surtout celui de sa tondeuse. La nuque, les côtés sont ratiboisés, et pour la mèche qui reste encore sur le devant, un petit effet est tenté… en vain. Les cheveux de Julien sont trop européens pour s’adapter à la mode cambodgienne.

Cinq minutes plus tard, c’est terminé. Content du travail accompli, le coiffeur s’engage dans un massage crânien sur le peu de cheveux qu’il reste et s’obstine à faire craquer les oreilles… No comment.

Pour 3 dollars, une coupe rapide et un look très american soldier. Presque une bonne affaire.