L’art de dormir dans la rue

Au Vietnam, la journée commence tôt. Beaucoup trop tôt, semble-t-il… car, à la première occasion, une petite sieste s’impose. Ici, contrairement à nous, l’acte de dormir ne s’entoure pas d’une certaine intimité, ou du moins d’un peu d’isolement. Où qu’ils soient et quelles que soient les conditions, les Vietnamiens mettent à profit la moindre pause dans leur journée pour piquer un roupillon. Et cela donne souvent lieu à des scènes assez cocasses ! En voici un aperçu :