Envolons-nous !

ou la question des billets d’avion…

Après avoir envisagé de passer un mois à Cuba pour y apprendre la salsa (personne n’y croit…), y déguster des mojitos et se déplacer en vieilles américaines, après avoir espéré pouvoir faire un crochet rapide par Nouméa pour y saluer nos copains, puis rêvé de la Polynésie, nous sommes enfin tombés d’accord sur notre itinéraire : d’abord l’Asie du Sud-Est, ensuite l’Amérique latine. Finalement, sur 6 mois, nous avons préféré éviter les sauts de puces pour prendre le temps et profiter des pays traversés.

Une fois définies les grandes étapes de ce parcours, il a fallu s’attaquer à l’épineuse question des billets d’avion… Nous avons épluché les blogs, parcouru de long en large la bibliographie traitant des billets « Tour du monde » sur le net et finalement découvert que 3 options s’offraient à nous :

Acheter nos billets à l’unité

Passer par une des alliances de compagnies aériennes

Passer par une agence spécialisée Tour du monde

C’est la solution la plus souple, mais aussi la plus onéreuse. Elle laisse le loisir d’acheter ses billets d’avion au fur et à mesure, indépendamment, et permet de rendre le voyage plus « modulable ». Plus besoin de discuter (d’argumenter, négocier, ou même s’engueuler) pour savoir s’il vaut mieux passer une semaine de plus ici ou là, il suffit de se mettre d’accord sur place et d’avancer dans le voyage en fonction de ses envies !

Après un rapide coup d’œil sur les sites de comparateur de vols (nous utilisons principalement Skyscanner), nous avons calculé que le prix total des billets d’avion dépassait les 4 500 € par personne, nettement au-delà des 3 500 € que nous avions budgétés.

Chaque alliance met à disposition sur son site internet un simulateur qui permet de construire son voyage étape par étape, en laissant le choix entre la voie des airs ou la voie de terre pour les relier entre elles. Le gros avantage de la formule : les billets sont ouverts, c’est-à-dire qu’il est facile et surtout gratuit d’en changer la date. L’inconvénient : toutes les destinations ne sont pas inclues dans la gamme proposée par l’une ou l’autre des compagnies, ce qui peut obliger à devoir acheter indépendamment des billets supplémentaires. C’était notre cas… et faisait grimper l’addition à environ 4 000 € par personne.

La plupart des compagnies aériennes internationales se sont regroupées au sein de 3 grandes alliances : Star AllianceOne World et Sky Team, qui proposent des billets « Tour du monde » basés sur le réseau existant de l’ensemble de leurs membres.

Les agences « Tour du monde » sont les plus flexibles. Elles proposent différentes formules à des prix très attractifs et peuvent également réaliser des circuits sur mesure si vous ne trouvez pas votre bonheur parmi leurs offres classiques.

Nous avons demandé des devis aux deux agences les plus connues, réputées pour leur sérieux et leur savoir-faire :

Concrètement, comment cela se passe ?

  • avec ZipWorld, les échanges ne se font que par mails, via leur interface. Il suffit de leur envoyer la liste de vos destinations avec les dates de départ souhaitées. Cela rend les choses très factuelles : on demande une date, une destination, ils répondent par une proposition de vol.
  • avec notre interlocutrice chez Travel Nation, il en a été tout autrement. Bien que basées à Londres, leurs équipes parlent un français irréprochable et sont facilement joignables par mail ou par téléphone. En prenant connaissance de notre projet et de nos doutes, notre interlocutrice n’a pas hésité à nous faire des suggestions, a toujours répondu à nos questions, s’est montrée disponible et nous a même proposé des solutions de paiement pour éviter les frais ajoutés sur un règlement en livres sterling.

Les deux agences nous ont présenté des offres de vols quasi similaires, avec néanmoins des tarifs nettement plus intéressants chez Zipworld, qui a fait l’effort de se tenir au plus près de notre budget. Pour faire jouer la concurrence, nous avons soumis cette offre à Travel Nation, qui a accepté de revoir sa première proposition en tâchant de s’aligner sur le tarif de Zipworld. Le tarif négocié, il nous a donc fallu départager les deux agences. Deux arguments ont fait pencher la balance : la facilité d’échange avec Travel Nation et l’idée assez rassurante que nous pouvions compter sur leur réactivité en cas de problème.

La décision a été vite prise. Nous avons sauté le pas et crevé nos comptes bancaires !