Ensorcelante El Calafate – Partie 2 : À cheval en Patagonie

En dehors du Perito Moreno, notre séjour à El Calafate a également été l’occasion de réaliser un vieux rêve de Julien, et un souhait inavoué d’Amélie : faire du cheval dans la steppe patagonne. Nous nous faisons un cadeau, en extra à notre budget de voyage, en partant pour deux jours à cheval dans le parc national des glaciers, à la limite de l’Argentine et du Chili.

C’est Luciano qui nous confiera ses chevaux et nous guidera à travers les 20 hectares de l’estancia où il nous conduit après un trajet de 40 km de piste. Pendant qu’il prépare nos montures, nous partageons le maté avec son frère qui ne tarit pas d’éloges sur la connaissance qu’a Lulu des montagnes et son respect des animaux. C’est aussi un homme courtois et bienveillant. Car, quand vient le moment pour Amélie de monter en selle… eh bien, il prend soin d’avancer son cheval près d’une grosse pierre ! Voyant Julien prêt à filmer la scène, elle lui en est infiniment reconnaissante. Aucun embarras en vidéo 😉

Et c’est parti pour cinq heures de randonnée à travers la Patagonie ! Amélie confortablement installée sur sa chère Biscuit (on ne pouvait pas trouver meilleures compagnes, toutes deux ne pensent qu’à manger !) ; Julien avec Estrella, une étoile quelque peu réticente qu’il devra mater dès le départ à la cravache. Nous traversons d’abord les champs proches de l’estancia où les vaches nous observent de leur œil vide, puis nous prenons de la hauteur et pénétrons dans les bosquets au sommet de la montagne. La neige parsème encore le sol tandis que rougissent les arbres. Nous avons l’impression d’être dans un décor de Walt Disney ou de Tim Burton, c’est tout simplement magique ! Au bout de trois heures, nous nous arrêtons au bord d’un ruisseau pour déjeuner. C’est à cet instant précis que la pluie commence à tomber… Heureusement que Lulu a prévu la bouteille de rouge pour nous la faire oublier !

Les deux heures restantes pour atteindre le refuge nous paraîtront bien longues. La pluie n’a pas stoppé. Immobiles sur nos chevaux, nous sommes glacés par le froid. Il ne nous tarde qu’une chose, arriver au refuge et se mettre au chaud. Mais quand enfin nous l’apercevons, nous ne voulons pas y croire. Car en fait de refuge, il s’agit plutôt d’une cabane avec quatre bouts de bois et un toit en tôle… Amélie espérait un chalet cosy, Julien la console en lui ventant une nuit typique et unique au milieu de la montagne.

Lulu se met aussitôt au travail, coupe du bois, allume le poêle, va chercher de l’eau pour le café. Nous l’aidons à libérer les chevaux de tout leur attirail puis nous blottissons devant le feu en priant pour que nos vêtements sèchent rapidement. De son côté, Lulu continue à s’affairer pour le repas du soir. Il nous laisse nous reposer au chaud tranquillement et nous donne libre accès à sa réserve de vin rouge pour nous réchauffer. Il ne sait pas à qui il a affaire ! À peine nous passons à table que nous avons déjà sifflé une bouteille rien qu’à nous deux…

Nous passons la nuit à la fraîche, le poêle s’éteint bien vite, mais dormons d’un sommeil profond. À tel point que Lulu félicitera Julien pour le concert qu’il nous aura donné pendant la nuit ! Et, malgré tout, quel plaisir au petit matin d’ouvrir la porte de notre cabane, de nous retrouver face à un pareil décor, seuls au milieu de rien ! Et quel soulagement de découvrir le temps dégagé ! De voir les chevaux toujours là ! Un vrai moment de bonheur.

Si le trajet du retour est plus mouvementé, notamment pour Amélie qui ne parvient plus à contrôler Biscuit trottant à travers bois, bien décidée à ne pas rester à l’arrière (solde des comptes : pas mal de cris et un genou légèrement amoché), la sensation à surplomber sur nos chevaux la vallée que nous avons quitté la veille est inoubliable. L’immensité patagonne se déroule devant nous. Nous sommes des explorateurs découvrant l’étendue sud-américaine, nous sommes des gauchos allant s’occuper de leur troupeaux, nous sommes Amélie et Julien vivant un moment unique de leur vie. Nous sommes tout cela à la fois. Et, inévitablement, les larmes montent aux yeux.

Informations pratiques

Informations pratiques

Cabalgatas del Glaciar

http://cabalgatasdelglaciar.com/

Contacter Luciano pour un devis personnalisé

2 jours/1 nuit : 350 $/pers.